Porte blindée, bloc porte blindé, blindage de porte : quelles différences ?

En cette période de grandes vacances, tous les moyens sont bons pour sécuriser son habitat en cas d’absence prolongée. Vous pouvez par exemple opter pour des solutions « maison », telles que les programmateurs électriques qui permettent de simuler votre présence ou encore pour une « surveillance » étroite menée par vos voisins que vous pouvez charger de récupérer le courrier et d’ouvrir fréquemment vos volets.
Si vous souhaitez une solution de sécurité efficace pour protéger votre logement toute l’année, vous pouvez aussi faire installer un système d’alarme et/ou une porte blindée. La simple vue d’un bloc porte blindé suffit généralement pour que le cambrioleur fasse demi-tour, car il sait pertinemment qu’il ne parviendra pas à fracturer la porte rapidement.
Il n’est cependant pas toujours aisé d’acheter une porte blindée quand on est peu connaisseur en la matière. Pour être efficiente et agréée par les assurances, une porte blindée doit par exemple répondre à des critères bien précis. Peu de particuliers savent également faire la différence entre une porte blindée et blindage de porte. Nous répondons aujourd’hui à toutes ces interrogations !

Les différents types de porte blindée

Il est important de choisir votre porte blindée, également appelée bloc porte blindé, en fonction de l’utilisation que vous souhaitez en faire, et donc de la pièce à protéger. A côté des portes blindées classiques, destinées à remplacer les portes d’entrée, il existe les portes blindées de cave, de communication ou encore de garage.
Toutes ces portes blindées n’ont pas la même résistance à l’effraction, bien que soumises à la même norme : A2P. Cette norme se décline en trois catégories qui correspondent chacune à un temps de résistance bien déterminé : A2P BP* : 5 minutes, A2P BP** : 10 minutes, A2P BP*** : 15 minutes.
Pour une porte blindée palière, il est recommandé de choisir le niveau de protection maximal, à savoir A2P***, dont les modèles coûtent bien sûr plus chers. Les portes de cave et les portes de communication blindées sont généralement certifiés A2P*.
Sachez également qu’il existe des modèles spécifiques pour maisons et appartements, à choisir en fonction de votre habitat, mais aussi des caractéristiques souhaités (isolation phonique, isolation thermique, porte blindée vitrée, etc.).

Le blindage de porte : quésako ?

Pour des raisons économiques, mais aussi purement pratiques, il est parfois judicieux ou préférable d’avoir recours au blindage de porte. Ce système permet en effet de conserver sa porte d’entrée d’origine, pratique quand on habite dans une copropriété au sein de laquelle il est interdit de changer les portes palières.
D’un point de vue financier, le blindage de porte est moins onéreux qu’une porte blindée puisqu’il est constitué d’éléments qui peuvent être installés indépendamment les uns des autres : une plaque de tôle qui doit être vissée sur la porte d’entrée d’origine, un encadrement en acier et une serrure haute sécurité. Ces trois parties peuvent être ajoutées à la porte en une ou en plusieurs fois. Il est également possible de choisir la serrure (A2P*, A2P** ou A2P***), ce qui permet de gérer encore mieux le montant de la facture.
Presque trois fois moins cher qu’une porte blindée classique, le blindage de porte peut cependant s’avérer moins « costaud » : comme son nom l’indique, le bloc porte blindé est effectivement constitué d’un seul bloc, tous les éléments étant moulés avec la porte.
N’hésitez pas à nous demander conseil avant de faire votre choix définitif !

 

Besoin d’un devis gratuit ?

La référence sécurité à Paris depuis 1985. Plus grand Point Fort Fichet d’Europe. 8 boutiques à Paris et en Ile-de-France.

Contactez-nous